Yoburo

Monthly Archives

juillet 2019
  • Pour quelles raisons pratiquer du sport en entreprise ?

    Le sport est devenu depuis plusieurs années un enjeu majeur de santé publique. Dans le même temps on observe une montée croissante des préoccupations liées au bien-être des salariés d’entreprises et le besoin grandissant d’améliorer la qualité de vie au travail.

    Face à ces deux observations, les entreprises se motivent de plus en plus à mettre en place des activités physiques et sportives sur leur lieu de travail. Et pour cause : en septembre 2018, selon le baromètre « Vitalité, Sport et Entreprise » par Generali et Opinionway, on découvrait que 94% des salariés qui pratiquent une activité au travail en sont satisfaits et s’investissent d’une autre manière dans leur travail.

    Les raisons de cette satisfaction sont nombreuses. Les activités proposées correspondent à leurs attentes : elles sont adaptées au milieu de l’entreprise, sont pratiquées sur une base régulière et sont enseignées par des professeurs qualifiés. Pratiquer une activité sur son lieu de travail permet également de se défouler, d’évacuer son stress, principale cause du mal-être au travail. Et surtout cela est bon pour la santé des pratiquants, leur permettant l’entretien de leur forme physique.

    Les dirigeants quant à eux, expriment la même satisfaction. De manière générale ils observent un état de santé et de bien-être amélioré chez leurs collaborateurs. Ils témoignent aussi d’une meilleure intégration dans l’entreprise des salariés pratiquants, qui de fait, développent un sentiment d’appartenance à l’entreprise et une nouvelle cohésion d’équipe.

    Au sein d’une entreprise où la dimension humaine et relationnelle joue un rôle majeur, intégrer des temps de pratique physique et sportive permet sans aucun doute d’optimiser le bon fonctionnement de l’ensemble du groupe. Il est clair qu’un collaborateur qui se sent bien, en bonne santé physique et mentale et dont on prend soin, au sein même de l’entreprise, saura donner en retour le meilleur de lui-même.

     

    N’attendez pas pour proposer des activités à vos collaborateurs, contactez-nous pour une séance test !

  • Yoburo aux Grands Voisins

    La saison 1 de Yoburo aux Grands Voisins s’achève ce mercredi 17 juillet ! Il est encore temps pour vous de venir tester notre cours de yoga de 19h à 20h.

    Dès la rentrée de septembre nous renouvelons l’expérience. Le cours de yoga aura lieu tous les mercredis soir, à un nouvel horaire : de 20h à 21h.

    En cette deuxième saison nous continuerons notre partenariat avec l’association Ici Terre, l’occasion de reverser une partie des recettes à l’association. Ici Terre développe des projets autour de deux axes : la réinsertion professionnelle et la lutte contre l’exclusion sociale ainsi que le lien entre le corps et l’environnement. Yoburo vous propose donc des cours de yoga accessibles et ouverts à tous !

    Pour plus d’informations sur le cours nous vous invitons à consulter notre page facebook.

  • 5 questions à … Sylvie, professeure de yoga chez Yoburo

     

    Peux-tu te présenter en quelques mots ?

    Je m’appelle Sylvie et je suis professeur de yoga chez Yoburo. J’ai rencontré le yoga il y a 20 ans auprès d’un maître indien et cette pratique m’a tout de suite enchantée. Après cette découverte j’ai eu envie de continuer à pratiquer et d’enseigner le yoga en proposant des enchainements de postures tout en fluidité et en musique, me rappelant le travail de la danse qui a toujours fait partie de ma vie.

    Quel est l’intérêt du yoga pour les collaborateurs ?

    Je pense que c’est une occasion de se connecter à soi-même, d’arrêter le temps et de prendre de la distance. Je suis persuadée qu’après une séance de yoga en entreprise, sa journée de travail se déroule différemment. Le yoga permet de relâcher ses tensions tout en se dynamisant !

    Comment se déroule une séance type de yoga avec Sylvie ?

    Je débute toujours une séance de yoga en mettant les collaborateurs dans une posture confortable, allongée ou assise. Ce moment est primordial pour la « reconnexion ». Je les laisse respirer, s’écouter respirer et observer. Vient alors le mouvement, qui se superpose à la respiration. J’insiste beaucoup pour que la respiration reste le fil rouge de toute la séance. Je propose ici une série de postures (asanas) : échauffements et salutations au soleil auxquelles j’ajoute des variations autour de différentes postures (debout ou assise) … la chorégraphie commence ! J’aime aussi laisser les élèves exprimer leur créativité. Je termine au sol avec des torsions douces puis des inversions, avant de finir allongé au sol. Pendant le cours je passe d’élève en élève pour ajuster leur posture (ouvrir les épaules, placer la tête en massant le cou…).

    Quelle est ta journée bien-être idéale ?

    Dès que j’ai l’œil ouvert, je reste dans mon lit en savasana en chantant mentalement un mantra. Le mantra change selon mon humeur. Puis je me lève et je commence à pratiquer. Je commence avec des respirations énergisantes (Kapalabhati), qui me réveillent et me nettoient le cerveau ! J’enchaine des salutations au soleil suivies de quelques asanas, avant de me mettre sur la tête en inversion. Je prends ensuite mon petit déjeuner : fruits frais, roibos et du pain au petit épeautre. Si j’ai le courage et le temps, je vais courir 45 minutes ou faire de la marche rapide. J’essaie de me déplacer en trottinette ou à pieds dès que je le peux et si je prends le métro ou ma voiture, j’occupe ces moments en méditant ou en récitant des mantras. Si je n’ai pas couru le matin, je termine ma journée avec une séance à la piscine. Le soir je prends un repas léger, et je pratique une courte méditation allongée afin de m’endormir sereinement.

    Un conseil pour les débutants ?

    Le yoga s’adresse à tous et à toutes. Il permet une ouverture du corps et de l’esprit merveilleuse alors foncez-y ! Respirez et méditez pendant la pratique de vos postures. Cela vous apportera la sérénité, mais aussi un corps énergique et équilibré qui vous servira tout au long de votre vie et dans toutes les situations, notamment au bureau.

    *Questions bonus

    – Si tu étais une posture de yoga ?

    Parivrtta Trikonasana: le triangle en torsion. Une posture qui stimule mon organisme.

    – Si tu étais une ville du monde ?

    New York, une ville qui me stimule tout comme le yoga!

     

    N’hésitez pas à réserver une séance de yoga au bureau avec Sylvie : http://yoburo.com/contact/

  • Boxe Anglaise, Française, Thaïlandaise : quelle différence ?

     

    Les sports de combat ont le vent en poupe dans le monde de l’entreprise, et tout particulièrement la boxe qui cartonne auprès des collaborateurs et dirigeants. Non seulement c’est un sport physique très complet, qui fait travailler les bras, les jambes, les abdominaux et le cardio, mais c’est aussi un sport qui véhicule de vraies valeurs transposables au monde de l’entreprise : humilité, courage et détermination. Plus peur de l’œil au beurre noir ou du nez cassé, la boxe en entreprise est proposée comme un loisir et non un combat.

    Vous souhaitez vous y mettre et connaitre la différence entre boxe anglaise, française et thaïlandaise ? Yoburo vous éclaire sur le sujet :

    Boxe Anglaise : également appelée « noble art », la boxe anglaise est à l’origine un combat entre deux adversaires qui se rencontrent sur un ring. Munis de gants rembourrés, ils s’échangent des coups de poings portés au visage et au buste. Champions de boxe anglaise : Mohammed Ali, Mike Tyson, Marcel Cerdan.

    Boxe Française : la boxe française met en opposition deux adversaires équipés de gants qui se portent des coups avec les poings mais également avec les pieds. Elle est divisée en assauts, où les coups sont simplement des touches, et en combats, avec possibilité de mettre l’adversaire KO. La boxe française mobilise plus les jambes que la boxe anglaise. Champions de boxe française : Charles Charlemont, Richard Sylla.

    Boxe Thaïlandaise : également appelée « muay thaï », la boxe thaïlandaise intègre quant à elle des coups traditionnellement interdits : coudes, tibias et genoux. Cette pratique est globalement plus intense que les deux précédentes. C’est un bon sport de contact pour apprendre à se battre et se défendre dans n’importe quel contexte. Champions de boxe thaïlandaise : Ramon Dekkers, Joe Prestia.

    Pour résumer: si votre objectif est de vous défouler en renforçant tout votre corps optez pour la boxe anglaise ou française. Si votre objectif est d’apprendre des techniques de combat et de défense optez pour la boxe thaï. Alors à vos gants !

    Tous nos coachs chez Yoburo sont en mesure de vous présenter les 3 disciplines, n’hésitez pas à programmer une séance de boxe en entreprise !